Champassak 26 Novembre

Publié le par danseautourdelaterre


Nous sommes partis de l'île de Khon en bâteau jusqu'a Ban Nakassang.


2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00009

De là nous avons pris le bus local. Une camionette avec des bancs en bois de chaques côtés. Durant trois heures, dur dur pour le dos mais tellement marrant de voyager ainsi...On voyage avec les locaux et non les touristes.


2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00011

Le chauffeur nous a arrêté à un carrefour en nous disant que Champassak était à 8km de là! Hum...Pas de taxi, ni de tuk-tuk ou moto-bike. Du coup nous sommes partis à pied sous le soleil avec nos 10-15 kg de sac à dos chacun.


2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 000212011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00023

Heureusement au bout de 30 minutes une camionette passé par là et a bien voulu nous emmener jusqu'a l'embarcadère. De là nous avons traversée le Mékong en bac ( 2 bâteaux reliés avec des planches de bois!).

Puis encore quelques kilomètres et notre chauffeur nous déposa dans une guesthouse tenu par un laotien qui parlé très bien le français.

2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00029
2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00028

Nous avons loués des vélos pour visiter les alentours de Champassak.


2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00047

Et également le Vat Phu.qui est à 8 km de la ville. Edifié à 1400 mètres le Vat Phu est petit comparé à Angkor Vat mais il n'est pas moins jolie. Avec ses frangipaniers qui bordent les marches pour y accéder...Superbe vue de Champassak et du Mékong.


2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00082 VAT PHU2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00085 VAT PHU2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00075 VAT PHU


A propose de la tenu des bonzes. Elles est de couleurs orange ou safran car leur tenue doit être teinte à l'aide d'une matière la moins onéreuse possible et facilement trouvable par un moine sans ressources et itinérant. A l'époque de Bouddha la teinte safran était la plus facile à se procurer.


2011-11-25 LAOS CHAMPASSAK 00059 VAT PHU2011-11-26 LAOS CHAMPASSAK 00003

Publié dans LAOS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article